Misatango par Michel Piquemal : une création en 3 actes

Misatango, Messe à Buenos Aires de Martín Palmeri a connu une progression en trois actes en France grâce au Choeur régional Vittoria et Michel Piquemal.

Découvrez vite toute l’histoire de la Misatango !


MISATANGO ACTE 1 : RENCONTRE AVEC L’OEUVRE


Misatango (« Messe à Buenos Aires »), créée il y a 20 ans par le compositeur argentin Martín Palmeri, est une messe chorale dite « Misatango ». Elle est composée sur les mêmes mouvements qu’une messe en latin classique, à laquelle se mêlent les harmoniques et les rythmes syncopés du tango. Le compositeur introduit en outre l’instrument emblématique du tango, le bandonéon, soliste aux côtés d’un orchestre à cordes (violons, altos, violoncelles et contrebasse) et du piano. Une partie de mezzo-soprano solo vient ponctuer l’œuvre, répondant au chœur mixte.

Au départ assez confidentielle, la Misatango ou Misa a Buenos Aires (« Messe à Buenos Aires ») a beaucoup gagné en notoriété lorsqu’elle fut jouée à Rome en octobre 2013, en l’église de Saint-Ignace de Loyola, lors du Festival international de musique et d’art sacré, dédié au Pape. En effet, afin de rendre hommage à l’élection de l’ancien cardinal de Buenos Aires devenu Pape cette même année 2013, la Misatango fut choisie pour être chantée dans le cadre de ce festival qui a lieu chaque année au Vatican.

Michel Piquemal insatiable dénicheur d’oeuvres, de répertoires et de chefs-d’oeuvre oubliés, est toujours à l’affut de nouveaux talents. C’est pourquoi, lorsqu’une amie, Michel Lhopiteau lui propose de découvrir cette oeuvre en 2013, il y prête une attention particulière. Au départ assez prudent sur celle-ci, il choisit néanmoins de la mettre au programme de son Choeur de l’abbaye au Dames de Saintes. Le coup de foudre est immédiat. Dès lors, il décide de participer activement à la découverte et la notoriété de la Misatango à travers la France, en la programmant avec son Choeur régional PACA à Nice, ou encore à Paris avec le Choeur régional Vittoria. L’adhésion du public est immédiate.

A ce jour, la Misatango serait l’oeuvre vocale la plus jouée en Europe (plus de 3000 fois par an).

« Cette oeuvre a été écrite avec l’intention d’offrir à mes choeurs une oeuvre symphonique chorale qui puisse nous rapprocher du répertoire du tango. En effet, en travaillant avec mes choeurs, j’ai constaté à quel point l’interprétation des tangos traditionnels par des chorales est particulièrement difficile et complexe. Cette oeuvre est donc ici un hommage aux choeurs et au tango ainsi qu’à ses créateurs. Mais elle est aussi issue d’une production spontanée, fruit de mon expérience, comme chef de choeur, pianiste et arrangeur de tango. » Martín Palmeri


MISATANGO ACTE 2 : LE DISQUE


Misatango connaît un succès déjà planétaire mais reste assez confidentielle en France et en Europe : créée en 1996, certes jouée en 2013 au Vatican en l’honneur du Pape François, elle fête surtout ses 20 ans en 2016 au Carnegie Hall de New York. Dans le cadre des 20 ans de la messe Michel Piquemal décide d’enregistrer cette oeuvre afin de la faire enfin connaître en France. Le disque, aux éditions Hortus, a été salué par la critique, et est le premier disque mondiale enregistré et sorti avec l’appui et la présence de Martín Palmeri. Il reste à ce jour une référence dans l’interprétation de cette messe à laquelle il donnera finalement une notoriété quasi instantanée en France et en Europe.

L’enregistrement du disque de la Misatango a été réalisé par une captation en direct, lors du concert du 1er avril 2016 à 21h, à l’église Notre-Dame-Du-Liban, à Paris afin de conserver une pâte sonore chaleureuse propre à la présence d’un public.

Par le passé, le tango a été longtemps décrié par l’Église pour sa sensualité. Encore aujourd’hui, « si de nombreux curés sont très chaleureux à l’idée d’accueillir notre chœur pour jouer ce type d’œuvres, certains sont beaucoup plus réticents », confirme Michel Piquemal. « Mais lorsque nous leur disons qu’elle a été jouée en l’honneur du Pape dans une église au Vatican, cela lève les réticences. »

« Je voudrais rendre hommage et remercier Michel Piquemal pour avoir remarqué l’oeuvre. Lorsque nous nous sommes rencontrés à Nice pour la première fois pendant la répétition de la Misatango, sa passion et son engagement dans l’interprétation de chaque mesure m’ont fasciné. Merci, Maestro !  » Martín Palmeri

Le disque Misatango a par ailleurs reçu la bénédiction du Pape François.

Extrait du disque à découvrir : ici


MISATANGO ACTE 3 : LE BALLET-CONCERT


Misatango le ballet : ou la création mondiale d’une chorégraphie sur la Misatango de Martin Palmeri à l’Opéra de Massy.

En 2018, la Misatango est chorégraphiée par Julien Lestel via sa Compagnie Julien Lestel alors en résidence à l’Opéra de Massy. La Misatango est un concert-dansé créé les 2 et 3 mai 2018 à l’Opéra de Massy, simultanément jouée par l’Orchestre Pasdeloup, chantée par le Chœur régional Vittoria d’Île-de-France, dansée par la Compagnie Julien Lestel et dirigé par Michel Piquemal.

Pour cette occasion Martin Palmeri présent lors de cette création mondiale a tout spécialement composé une « ouverture » et un « offertoire » en ajout à sa Misatango d’origine et en remerciement du travail de Michel Piquemal autour de son oeuvre.

Julien Lestel est un fervent défenseur d’une danse neoclassique-moderne formé aux côtés de Rudolph Noureev ou encore Marie-Claude Pietragalla. Misatango est une mise en exergue chorégraphique pour 12 danseurs de la création originale du compositeur argentin.

La Misatango concert-dansé avec « Ouverture » et « Offertoire » à l’Opéra de Massy a donc été une double création mondiale et finit de convaincre sur le caractère exceptionnelle de cette oeuvre.

« Cette association de deux genres musicaux, musique sacrée et tango, est une source d’inspiration inouïe pour la création de cette chorégraphie. Elle favorise une ouverture d’esprit, symbolise un décloisonnement possible dans différents domaines et, par là même, abolit la séparation des styles tant dans la mélodie que dans la gestuelle. La limite des frontières perd sa rigidité et s’estompe, ce qui ouvre le champ des possibles et permet ainsi une grande liberté« . Julien Lestel

Revivez l’enregistrement du disque de la MisaTango dans notre film teaser !

2018-10-31T11:21:45+00:00